Johnny Weissmuller, homme de la jungle et des bassins

[tweetmeme source=”portraitssport” only_single=false]

Surtout connu pour avoir interprété à de nombreuses reprises le rôle de Tarzan au cinéma, Johnny Weissmuller est l’un des nageurs les plus talentueux de l’histoire de ce sport.

Johann Peter Weissmüller, dit Johnny Weissmuller, est un champion de natation et un acteur de cinéma d’origine austro-hongroise naturalisé Américain. Il naît en juin 1904 à Timisoara, ville de l’actuelle Roumanie qui faisait à l’époque partie de l’empire d’Autriche-Hongrie. Très tôt, il émigre vers les Etats-Unis et devient apatride lorsque s’effondre l’Empire austro-hongrois, suite à la Première Guerre Mondiale. Atteint de poliomyélite à l’âge de 9 ans, Johnny Weissmuller apprend alors à nager à des fins de rééducation musculaire.

Et très vite il s’avère particulièrement doué pour ce sport. Son entourage ment sur son âge pour le faire concourir face à des adversaires plus coriaces et lui permettre d’intégrer dès l’âge de 12 ans l’équipe de natation de Chicago. A 17 ans, Johnny Weissmuller bat pour la première fois le record du monde du 100 yards. Afin d’être en droit de participer avec la délégation des Etats-Unis aux JO de 1924 à Paris, il utilise de faux documents d’identité : ceux de son frère, né sur le sol américain.

Première star de la natation mondiale

Johnny Weissmuller a collectionné les exploits et les records au cours de sa carrière sportive. Il fut en 1922 le premier homme à réaliser le 100 mètres nage libre en moins d’une minute (58.6 secondes). En 1924, lors des JO de Paris, il gagne 3 médailles d’or (100m, 400m et 4 X 200m) et obtient une médaille de bronze avec l’équipe nationale de water-polo. Quatre ans plus tard à Amsterdam, il conserve ses médailles d’or sur 100m et 4 X 200m. Au total, il a établit 28 records du monde et a obtenu 52 titres de champion des Etats-Unis. Jusqu’à sa retraite sportive, Johnny Weissmuller n’a jamais perdu la moindre course officielle !

Tout en écrasant la concurrence, Johnny Weissmuller participait à l’évolution des techniques de nage. « L’amplitude révolutionnaire de ses mouvements de bras, le coulé de ses battements de pied et la torsion de sa tête pour prendre sa respiration » (1) expliquent en partie ses succès. Big John, comme il fut surnommé, avait également l’étonnante particularité de nager le crawl en gardant la tête hors de l’eau, comme on peut le voir sur cette vidéo qui date des JO de 1928 à Amsterdam. Cette technique a depuis été totalement abandonnée, contrairement à celle du virage plongeant, qui consiste à « toucher le mur sans le tenir et effectue sa rotation dans l’eau » (2) et dont il a contribué au perfectionnement. Johnny Weissmuller doit peut-être une partie de sa réussite sportive à sa fréquentation du Sanitarium de Battle Creek dirigé par John Kellog, qui fut à l’origine de recherches sur la prévention des maladies par la combinaison d’une nutrition saine et végétarienne, de l’hydrothérapie, de l’exercice physique et de la tempérance.

Johnny devient Tarzan

Devenu la star mondiale de la natation, Big John est approché par une marque de maillots de bain avec laquelle il signe un contrat publicitaire au début des années 30. Son charisme et ses performances dans les bassins ont tapé dans l’oeil des producteurs de cinéma. En 1932 le rôle de Tarzan, d’après le héros d’Edgar Rice Burrough, lui est proposé. Il accepte et incarnera ce rôle à 12 reprises en l’espace de 16 ans (voir le trailer de « Tarzan l’homme singe »). Il reste aujourd’hui encore l’acteur le plus marquant dans le rôle de Tarzan aux yeux du public. Dans les six premiers épisodes il forme un couple très remarqué avec Maureen O’Sullivan dans le rôle de Jane (photo ci-dessous). Johnny Weissmuller a également incarné à 13 reprises Jungle Jim, un autre héros de la jungle.

Si jusque là la vie de Johnny Weissmuller semble être une parfaite illustration de l’american dream, elle va ensuite prendre la tournure d’une descente aux enfers. Cinq fois divorcé, Johnny Weissmuller fut dans l’obligation de payer une pension alimentaire à chacune de ses cinq ex-femmes. Ne pouvant faire face, il est obligé de vendre une grande partie de ses biens, y compris sa résidence de Beverly Hills, et gagne sa vie en tant que vendeur de piscines. Ne s’étant jamais totalement remis de l’arrêt de la saga Tarzan, Johnny Weissmuller continue à s’identifier au personnage qui l’a rendu célèbre à travers le monde et sombre lentement et irrémédiablement dans la folie. Il passe ses dernières années dans un asile psychiatrique.

Johnny Weissmuller, fantastique nageur et star du cinéma, est mort le 20 janvier 1984 à Acapulco (Mexique).

 

(1)  : Olympic.org ; (2) : Sportvox.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :